Hereafter (Au-Delà) : critique

Publié le par Ekinox

Alors, ce matin, à première heure je me suis précipité au cinéma d'à côté mais cette critique vient plutôt en soirée pour cause de flemme des raisons personnelles.

J'ai donc acheté mon billet de cinéma sans attente aucune, excepté de passer un bon moment à regarder un bon film comme les fait Clint Eastwood.

 

 

Alors,alors, commençons par un rapide synopsis : Hereafter mêle la vie de trois personnages qui ont un lien très fort avec la mort. George (Matt Damon) est un ouvrier qui vit à San Francisco, avant il était médium et déchiffre les pensées des gens en touchant leurs mains. Marie LeLay (Cécile de France) est une jeune journaliste française qui a fait " l'expérience de mort imminente" (Near death experience). Et enfin Marcus est un écolier Londonien dont la vie va être bouleversée par un terrible accident.

 

Le scénario, l'action

 

Une très bonne mise en bouche, le sujet est bien amené et vite présenté. On comprend vite ce qui se passe dans la vie de chacun des personnages, leurs différents caractères. Les 20 premières minutes sont cruciales et passent très vite, Clint Eastwood arrive bien à nous faire plonger dans la vie de ces gens si normaux en apparence mais à la personnalité très rare, on devient une sorte de confident, on partage leur vie, leurs sentiments, leurs relations, on sait tout. Dès le début le décor est planté, on ne sait pas ce qu'il va se passer mais on sait plus ou moins comment ces personnages vont réagir.

Par contre, après ça commence sérieusement à devenir mou et lent, un gros, très gros moment de latence entre les deux principaux moments du film, enfin non, je ne vais pas résumer ce film à deux grands moments mais ... on n'en est pas très loin. Bah oui, autant le début est bon, voire très bon, le milieu est long et pourtant je suis quelqu'un de calme et patient (bah oui, position du Zazen 3 heures tous les soirs ).

Ensuite, pour la fin, je ne vais rien dévoiler mais le gentil Clint aurais pu réfléchir un peu plus et développer, enfin, ce n'est pas que c'est mauvais mais ne vous attendez pas à quelque chose de fantastique ou imprévisible à la Gran Torino ou Million Dollar Baby.

On continue avec le scénario ... Un bon scénario, on  reste dans un schéma classique, le fond n'est pas très original mais dans la forme c'est bien, Clint Eastwood innove et risque en ajoutant la notion très controversée d' une possible vision de l'au-delà mais il faudrait développer, creuser parce que c'est simple. J'adore Clint Eastwood comme réalisateur et comme acteur mais là on dirait vraiment qu'il a écrit son scénario sur un post-it. Non, allez, peut être pas mais le scénario est plat, il n'y a pas une vraie continuité dans l'action,on avance mais pas assez vite.

Pour finir, c'est un bon scénario mais beaucoup trop léger, beaucoup trop mou, il n'a pas de caractère. On ne trouve pas ces petites "surprises" auxquelles nous avait habitué Clint Eastwood dans ses derniers films (on ne parlera pas d' Invictus), ces petit plus qui font que l'histoire ne se passera pas comme on l'avait imaginé. Mais peut être que cette histoire si fermée vient des directives d'un des producteurs exécutifs, j'ai nommé le grand, le "pauvre bougre qui s'est fait volé tout ses oscars par son ex-femme" : Steven Spielberg (mais non, je n'ai rien contre lui, qu'est ce qui vous fait dire ça ?) qui est un des producteurs exécutifs. Ha oui, et je continue dans ma lancée de présentation de l'équipe technique, Murakami s'occupe des décors.

 

 

 

Les Acteurs

 

On commence avec Matt Damon qui jouait déjà dans Invictus, il a apparemment plu à Clint Eastwood qui l'a repris pour Hereafter.  Et c'est un bon choix car Matt Damon est un très bon acteur. Il joue effectivement très bien le rôle du médium qui veut renoncer à ses dons, dans une sorte de rédemption, il répète souvent "it's not a gift, it's a curse"  ("ce n'est pas un don, c'est une malédiction") à propos de son aptitude à parler aux morts. Mais on devine bien dans le jeu de Matt Damon que son personnage George ne peut pas fuir sa destinée et doit affronter ses peurs. Et tout ce périple va se dérouler au fur et à mesure de ses rencontres.

Ensuite, au tour de Cécile de France, qui elle aussi a un rôle très important et très en rapport avec sa nationalité puisqu'elle incarne une présentatrice sur France 2. Et elle m'a agréablement surprise puisqu'elle joue très bien elle aussi. Le plus impressionnant c'est qu'en entrant dans la salle je l'ai entendu parler Français, alors je me suis dit "damn' , il est pas en VO, je me suis trompé" mais non, Clint Eastwood joue le jeu jusqu'à la fin et pousse le réalisme jusqu'à faire parler une française en français dans un film américain (mais où va le monde ?). Alors les petits de l'Oncle Sam ont du pester en entendant notre langue si raffinée qu'ils ont pu comprendre avec des sous-titres.

On finit sur le petit garçon qui ne s'en tire pas si mal, je ne suis pas acteur ou directeur de castings mais il joue plutôt bien et arrive à nous faire sentir mal lorsqu'il verse une larme où joue l'enfant préoccupé. Cependant il y a quelques petits défauts à perfectionner.

En revanche je pousse un gros coup de gueule sur les personnages secondaires qui jouent vraiment mal, la mère du petit garçon n'est vraiment pas crédible et n'arrête pas de répéter en boucle "Come here" en couvrant le gosse de baisers surfaits et exagérés, de même pour les deux employés de la DDASS anglaise que je comparerais à deux petits chiots qui se suivent l'un l'autre en se reniflant.

 

 

Finalement Hereafter ne s'inscrit pas dans la lignée des bons films de Clint Eastwood (tout comme Invictus) mais il reste quand même un bon film à regarder, c'est détendant et malgré mes critiques négatives il fait réfléchir sur une possible existence d'un Au-delà. Donc je ne vous conseille pas vivement ce film mais les amateurs de cinéma, les cinéphiles devraient aller le voir pour se faire une propre opinion.

 

Publié dans Critique cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sebmagic 05/04/2011 02:33


Je suis bien d'accord avec toi ! Un bon film, mais un moyen Eastwood. Par contre moi Cécile de France ne m'a pas tellement convaincu et j'ai trouvé sa partie du film vraiment chiante !


Voxhunt 11/04/2011 13:36



Les petits moments chez l'éditeur, sa vie de femme pleine aux as connue c'est effectivement un peu chiant. Mais c'est sympa de voir que les acteurs et les actrices français sont reconnus dans le
cinéma Américain prédominant aujourd'hui.