True Grit : critique

Publié le par Voxhunt

Hier soir, petite séance True Grit dans un cinéma bondé et où on aurait pu faire cuire un lion tellement il faisait chaud mais qu'est ce que le film était bien (oui je sais, j'ai arrêté le suspens des introductions d'articles, désolé ...).

 

http://www.manolosanctis.com/data/blog/2011-02-03_true-grit-poster-08.jpeg

 

Et voici le synopsis du dernier des frères Coen : Juste après la guerre de sécession, en 1870, une jeune fille de 14 ans, Mattie Ross (Hailee Steinfeld), veut venger la mort de son père. Ce dernier a été assassiné lâchement par un de ses employés : Tom Chaney (Josh Brolin qui a joué dans No Country for Old Men). Le meurtrier s'enfuit alors en territoire indien avec une bande de crimiels dirigé par Lucky Ned Pepper (Barry Pepper). La jeune Mattie engage alors Reuben J. Cogburn (surnommé Rooster qu'incarne Jeff Bridges qui a aussi joué dans The Big Lebowski), un marshall des Etats-Unis borgne et alcoolique mais très coriace, courageux et bon tireur. Cogburn veut traquer le bandit seul mais Mattie Ross, jeune et obstiné, s'entête de l'accompagner. Alors que la petite équipe hétéroclite se prépare pour la traque ils rencontrent un Texas Ranger : LaBoeuf (Matt Damon) qui lui aussi est à la recherche du bandit depuis des mois. Le trio se met alors en route dans le territoire indien pour trouver et rendre le criminel à la justice.

 

Scénario

True Grit
Avant tout, True Grit est l'adaptation du roman du même nom de Charles Portis déjà adapté par Henry Hathaway en 1969 avec John Wayne.
Le fond de l'histoire est plutôt simple : une personne veut venger la mort d'une autre personne qui lui était proche (en très gros hein ...) mais la forme est beaucoup plus complexe puisque l'héroïne principale est une fille de 14 ans et non pas un gros dur aux muscles sur-dimensionnés. Donc la progression va être beaucoup plus difficile pour cette jeune Mattie car elle ne peut pas faire appel à la force ou à la connaissance des armes. Elle devra donc compter sur la force de son caractère et son obstination mais aussi sur l'appui de ses deux accompagnateurs.
Il n'y a aucun personnage parfait dans ce film, pas de modèle. Tous les protagonistes sont présentés avec tous leurs défauts et qualités. Les frères Cohen nous raconte ici l'histoire de personnes extraordinaires mais qui ont de grands défauts mais aussi de grandes qualités, ces personnes ne sont pas idylliques mais on s'y attache car leur caractère n'est pas parfait, ce sont des gens normaux (bon euh, pour Cogburn faut voir )
On commence avec Mattie Ross : cette fille n'a que 14 ans et elle veut venger la mort de son père en poursuivant son meurtrier à travers tout un territoire indien. Ce ne va pas être simple pour elle de trouver ce criminel recherché durant des mois mais son caractère et sa persévérance l'aideront (je sais, je me répète ...). En effet la jeune fille a un sacré caractère et ne se laisse pas abattre, ce qui la poussera à ne pas abandonner la traque.
Après il y a Cogburn qui ,lui ,est loin d'être un homme parfait. C'est un vieux U.S Marshal borgne, alcoolique et qui dort dans l'arrière-boutique d'une épicerie chinoise. Cependant c'est un homme qui a du cran (d'où le titre "True Grit"), du courage et de l'assurance. Il est même recommandé à la jeune Mattie comme un des meilleurs Marshals par le shérif de la ville.
On finit enfin avec LaBoeuf, un Texas Ranger sûr de lui et fier de son métier, un peu vantard et macho au premier abord. Mais au fur et à mesure que l'histoire avance son bon côté est mis à jour. Ce texan s'avère être fidèle avec ses "amis".
Pour ce qui est des personnages les frères Coen veulent nous faire passer une sorte de message, voire une morale. Ils veulent dire que les gens sont ce qu'ils sont et qu'ils faut les comprendre et les apprécier tels qu'ils sont, de plus ce film est illustre bien : "il ne faut pas se fier aux apparences". Car les scénaristes de True Grit veulent nous faire comprendre les personnages, leur caractère, aller au-delà des apparences.
On continue dans l'angle du scénario avec tous les petits détails du film. Justement, au début du film on est abreuvé d'une foule de petits détails qui à première vue semblent vraiment insignifiants et inutiles à l'histoire. Mais plus tard chaque détail qu'on aurait pu apercevoir à un moment ou un autre est réutilisé non plus comme un détail mais comme quelque chose qui va affecter le cours de l'histoire.
Ambiance, décors et paysages

L'ambiance et les décors sont eux aussi très bien réussis.
Les décors et les paysages sont merveilleux, durant tout le film on a droit à de grands plans sur l'horizon au coucher de soleil, la plus grande partie du film se passe donc dans la nature, avec de grands espaces qui varient. On ne reste pas figé dans le cliché de la région aride avec les cactus (Sergio Leone, pardonne-moi !), non, on passe d'un désert à une forête enneigé, il pleut, il fait froid ou chaud, tout cela varie et ça fait vraiment du bien de voir de grands payages comme ça. Les producteurs ont donc investi et n'ont pas tourné le film dans des studios hollywoodiens ou plantés en Californie (du moins on n'en a pas l'impression), en plus Steven Spielberg a senti le bon film et a ramené les pépètes en tant que producteur exécutif (pas si bête que ça ).
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/79/25/29/19636103.jpg
Ensuite pour ce qui est ambiance ça reste correct, je ne dirais pas phénoménal mais on plonge facilement dans l'Ouest sauvage des Etats-Unis. Mais je pense que l'ambiance aurait pu être plus noire, avec plus de corruption peut-être, plus de conflits;  peut-être ajouter quelques indiens en rogne (bon non, ça aurait fait cliché).
Les costumes sont aussi peut-être un peu simple même si certains sont très bien réussis. Dans l'ensemble, enfin pour ce qui est de l'ambiance, on a à faire à quelque chose de bien, même si je pense que les frères Cohen auraient pu largement l'améliorer.
Acteurs

Avec True Grit, Joel et Ethan Cohen ont pris un grand risque : prendre pour actrice principale une fille d' à peine 14 ans. En plus, Hailee Steinfeld n'avait joué que dans deux films avant d'être dirigée par les frères Coen.
Et pourtant Hailee Steinfel joue très bien, sans exagérations, je m'attendais à de gros haussements de sourcils, des cirs stridents (non, quand même pas ...) mais pas du tout, elle joue très bien son rôle.
True Grit
Même s'ils ont innové, les frères Coen restent dans les "valeurs sûres" avec Jeff Bridges qu'ils avaient déjà dirigé dans The Big Lebowski. Et bien ils ont eu raison puisqu'il incarne parfaitement son personnage. Tout y est : la voix grave avec l'accent américain presque incompréhensible,la clope au bec, la façon dont il se tient ... Même dans ce personnage , qui au premier abord inspire la pitié, Jeff Bridges a la classe. Les frères Coen ont dû bien s'amuser pendant qu'ils imaginaient ce personnage et toutes ses répliques cyniques avec toujours de l'humour plus ou moins bien dissimulé. Le héros si parfait d'un genre vieux comme les États-Unis (je parle du western hein) est réinventé par Joel et Ethan Coen qui refaçonne ce protagoniste d'une façon complètement inverse.
True Grit
Ensuite on a Matt Damon qui est un peu partout ces derniers temps. On retrouve alors un Matt Damon très à l'aise qui assume parfaitement son rôle. Là encore on retrouve un antihéros typique : le Texas Ranger et macho très bien joué par Matt Damon en pleine forme et beaucoup moins mou que dans Au-Delà. On le découvre sous un autre jour avec un rôle qui lui va à merveille, un rôle où on peut enfin se rendre compte de tout son potentiel. Cependant je regrette un peu qu'il ne soit pas aussi présent au début du film. Même si son rôle est crucial au bon déroulement de cette histoire il reste un protagoniste de fond, il est plus une sorte "d'aide pour le scénario" mais cela n'enlève rien à la complexité du personnage.
Bref, True Grit est un très bon film des frères Coen. Les deux réalisateurs revisite le western en bouleversant toutes les bases du genre. On a ici trois antihéros loin du classique cowboy beau-gosse et c'est cette différence face à un modèle tellement vu et revu qui ravi le spectateur. Et ces trois personnages aux grands défauts aussi nombreux que leurs grandes qualités poursuivent une bande de bandits ("les méchants") très stéréotypés. Le film est aussi plein de dialogues et de passages pleins d'un humour plus ou moins fin, plus ou moins flagrant mais jamais il ne sera mis en avant ; il faut découvrir cet humour, ce second degré dissimulé. True Grit est donc un film exceptionnel que je vous conseille vivement d'aller voir si vous ne l'avez pas déjà fait.

Publié dans Critique cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sebmagic 11/04/2011 15:12


Ouais il est bien dans les Jason Bourne. Par contre Will Hunting c'est signé l'illustre Gus Van Sant, pas Ben Affleck !


Voxhunt 11/04/2011 18:12



AVEC Ben Affleck, je voulais dire avec Ben Affleck ... et merde, ça réduit ma crédibilité de cinéphile d'un peu plus



Sebmagic 05/04/2011 02:27


Un des meilleurs rôles de Matt Damon jetrouve, avec Will Hunting. Cet acteur est souvent mal exploité.


Voxhunt 11/04/2011 13:31



C'est sûr que Will Hunting est vraiment un film magnifique de Ben Affleck à avoir absolument dans sa DVDthèque.


Sinon j'ai bien aimé Matt Damon dans Ocean's Eleven ou les Infiltrés mais pas du tout dans Invictus ou Hereafter dans lesquels il a un rôle qui ne lui va pas du tout !


Ha, j'oublie son rôle avec Jason Bourne (David Webb pour les pointilleux), un peu moins complexe mais dans lequel il joue très bien.